The XX, I See You, retour en grâce

Souvenez-vous, c’était en 2009. Sortis de nulle part, trois anglais déversaient leur mélancolie, inspirés par la cold-wave des années 80 (Cure, Siouxie & The Banshees…) sur onze titres d’une rare intensité. Résultat, trois millions d’exemplaires écoulés, une critique dithyrambique et une flopée de tubes devenus bande-son des désillusions adolescentes.  Et la même rengaine en 2012 avec Coexist, qui malgré une similarité avec le précédent avait quand même ses faveurs. Ce fut le temps d’une longue pause pour The xx qui revient aujourd’hui avec une troisième album très attendu. Entre-temps ? L’escapade en solo de Jamie XX (son album In Colour est l’un des plus beaux de ces dix dernières années) a été un énorme succès qui a pour beaucoup influencé le son de ce troisième effort intitulé I See You qui est, pour le groupe « une célébration de l’amitié, de l’amour et de la vie ».

alasdair-mclellan-op16112_am_xx_album_03_med1-the-xx-tour

Enregistré entre Los Angeles, Londres et Reykiyavik, le disque a vite été annoncé comme « différent ». Il est vrai que dès le premier titre, le fan du trio londonien a de quoi être déconcerté: Dangerous ose les beats lounges et les cuivres tout droit sortis d’un tube NRJ. C’est ainsi que sur les neuf autres titres,  I See You fait la cohésion entre le minimalisme passé et ces beats récents: serait-ce l’album de l’émancipation ? En les voyant évoluer dans un univers plus vaste, on est en droit de se le demander. S’ils semblaient auparavant sur la retenue, ces dix nouveaux titres leur offre une libération qui leur permette d’innover. Toujours est-il qu’ils y introduisent leur univers singulier entre mélodies plaintives et airs planants. Il faudra ainsi se jeter à bras et corps dans le sujet: une seule écoute ne suffira pas à appréhender les différentes facettes de ce disque fascinant. Comme d’habitude, il faudra lui préférer une écoute nocturne pour apprécier au mieux ces titres qui, sous leur apparente mélancolie, nous offrent un nouvel espoir.

Il est également indéniable de noter l’énorme influence de l’escapade solo de Jamie XX sur ce I See You: déjà annoncé sur l’excellent single On Hold, ce tournant donne au groupe une nouvelle dimension qui leur permet d’évoluer sans se renier. Ainsi, n’entendrait-on pas sur Replica, des réminiscences de l’Obvs signé Jamie ? Pour notre plus grand plaisir. Si le xx de Coexist chantait le désespoir, celui de I See You baigne dans la lumière et semble avoir retrouvé espoir. La deuxième partie du disque, notamment, enchaîne les morceaux aussi réussi les uns que les autres (I Dare You ou le Replica susnommé) en y apportant des touches groovy bienvenues qui redéfinissent complètement l’esthétique musicale de xx. Un disque qui, de minute en minute, dévoile ses plus beaux atouts, nous prenant par la main pour ne jamais nous lâcher dans ce voyage indie.

Ainsi, ce troisième disque sonne comme une synthèse du son du groupe et le témoin de sa lente mais progressive évolution: la pop minimaliste qui a fait leur succès laisse petit à petit place à cette electro-indie qui fait joliment ses preuves. Pour sur, ce disque va certainement diviser entre fervents adorateurs et déçus; mais nul doute que The xx reste une des plus doués et des plus importants groupes de sa génération.

En guise de conclusion, le trio nous offre Test Me, titre contemplatif et planant, sans aucune guitare, mais juste marquée par les voix d’Oliver et de Romy; comme pour faire une véritable synthèse des trente précédentes minutes desquels on vient de se délecter. Dans ses prochaines aventures, le groupe continuera-t-il vers cette voie électro ou retournera-t-elle vers le minimalisme des débuts ? Seul l’avenir nous le dira. Mais pour l’instant, l’avenir est la grosse tournée qui s’annonce affichant complet un peu partout. Dans nos contrées, ce sera en février à Paris (14 – 15), Strasbourg (17), Lyon (21), et certainement bon nombre des festivals.

Meilleurs Titres: I Dare You – On Hold – Replica – Performance

 

Publicités

Une réflexion sur “The XX, I See You, retour en grâce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s