Top Albums 2017

Qui dit fin d’année dit rétrospective. Retour en musique, puis plus tard en cinéma, sur les meilleurs œuvres de ces douze derniers mois.

10. Perfume Genius – No Shape

Une grosse surprise: de son vrai nom Mike Hadreas, Perfume Genius nous a offert l’album le plus ambitieux de l’année. Tout en retenue, lyrique et poétique, ce troisième album est une véritable pépite musicale, inattendue et de toute beauté. A rattraper d’urgence, d’autant plus que ce No Shape est quelque peu passé inaperçu…

9. alt-j – Relaxer

Seulement huit titres, mais quels titres ! alt-J offre une belle synthèse de leurs deux précédents efforts et produit un nouvel enrobage séduisant. L’album se savoure vraiment dans sa totalité: ainsi, la relecture méconnaissable du classique US The House of the Rising Sun et l’innovant/surprenant Deadcrush sont incontestablement les temps forts de ce disque qui permet à alt-J d’offrir huit propositions innovantes et étincelantes.

8. Polo & Pan – Caravelle

Moqués par certains qui n’y voient qu’une vaste fumisterie pour « bobos », le duo Polo & Pan a enfin livré son premier album tant attendu, après des années d’EP alléchants et d’inédits dansants. Ce voyage en Caravelle passe par Oz (Dorothy), le fête des morts mexicaine (Mexicali), une Canopée et fini dans un Pays imaginaire où l’on reprend avec audace Alain Chamfort ou Chopin. Un disque plus profond qu’il n’y paraît à (re) découvrir de toute urgence.

7. King Krule – The OOZ

Sous ses airs de rouquin chétif se cache une voix prenante et menaçante. Ce deuxième disque est à écouter comme un véritable trip où s’enchaînent les bravoures free jazz et les grosses guitares saturées. Un mélange abrasif qui fait mouche à chaque minute ! Pas sûr qu’on arrive au bout de la nuit mais on arrivera au bout du disque…

6. Phoenix – Ti Amo

Deuxièmes français du top, deuxième bande-son estivale. Hommage à la ville éternelle, l’album évite l’écueil de la variété italienne caricaturale et ressort les synthés entre le discoïde Ti Amo et le langoureux Fior di Latte. 10 titres, 10 tubes potentiels qui ont tournés plus qu’en boucle pendant tout notre été, sur la plage ou en soirée… Ou en soirée sur la plage. Bref, Phoenix a opéré un joli retour discographique qui s’est superbement concrétisé en concert.

5. Out Lines – Conflat

Mettant en pause son groupe The Twilight Sad, son chanteur James Graham opère un retour avec un nouveau projet qui ressemble étrangement à son groupe. Accent écossais à couper au couteau, lyrisme grandiloquent (à base de guitares et d’accordéons) pour un résultat plus-que-parfait ! Sept titres seulement, mais transcendants. Plus qu’à attendre le retour des Twlight Sad (dont le dernier opus date de 2014)…

4. Étienne Daho – Blitz

A 60 ans, Daho nous prouve encore une fois son statut de parrain de la pop française. Avec un opus plus sombre et plus mélancolique, il délivre quelques-unes de ses meilleures compositions comme Les Filles du Canyon, que l’on croirait sorti d’un film d’Oliver Stone. La voix est toujours inimitable, les textes assez réussis, et la première partie du disque, parfaite de bout en bout. Cela nous rassure de voir que certains artistes, après plus de 30 ans de carrière, arrivent à avoir encore beaucoup d’inspiration pour nous sortir un disque digne de ce nom, aussi réussi que leur plus « renommé », a contrario de certains groupes de la même génération.

3. London Grammar – Truth Is A Beautiful Thing

Après un premier avis très optimiste à sa sortie, le second disque de London Grammar est toujours aussi réussi en cette fin d’année. Le groupe évite de justesse la redite (If You Wait avait été un des albums marquants de 2013) et propose un univers à la fois familier et progressif. Les teintes trip-hop de Oh Woman Oh Man et Non-Believer nous font espérer une plus grande prise de risque pour leur troisième disque.

2. The xx – I See You

On a déjà à peu près tout dit ici. On peut juste rajouter que depuis, le groupe nous a gratifié de somptueux clips célébrant la jeunesse américaine (comme ce sublime I Dare You ci-dessous), un moment de grâce à Rock en Seine, et toujours ces onze titres que l’on continue d’écouter en boucle.

  1. Slowdive – Slowdive

Des retours comme ça, on en veut tous les jours. Après 22 ans d’absence, l’un des pionniers du mouvement shoegaze revient non seulement avec son meilleur album, mas aussi le meilleur disque de l’année. Un retour aux sources salvateur qui a inspiré une génération toute entière. Une déflagration sonore dès les premières notes de Slomo, jusqu’aux derniers riffs de Falling Ashes. On a envie que ça ne s’arrête jamais… Pourtant, toutes les bonnes choses ont une fin. 

 

Pour finir, une sélection des autres titres mémorables de l’année !

 

Publicités

Une réflexion sur “Top Albums 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s