Un appartement à Paris – Guillaume Musso

Musso_Un_Appartement_a_Paris-705x1024

Titre : Un appartement à Paris

Auteur : Guillaume Musso

Édition : XO Éditions

Après un quiproquo, un écrivain misanthrope et une ancienne flic qui tente de retrouver goût à la vie se retrouvent à louer le même appartement, à Paris. Si Madeline et Gaspard n’ont vraiment rien à voir au premier abord, cet appartement va leur donner un point commun : un mystère à résoudre. En effet, leur lieu de vie est aussi l’ancien atelier d’un célèbre peintre, Sean Lorenz. Sa mort et celle de son fils deviennent un sujet fascinant, sans compter sur le fait que ses toiles transcendent les deux personnages par leurs couleurs, leurs lumières. Pourquoi sont-ils aussi fascinés par ce peintre et par son histoire ? Madeline et Gaspard vont s’unir pour résoudre cette affaire, et retrouver les derniers tableaux peints par Sean Lorenz.

Je l’avoue, je n’avais jamais lu de Guillaume Musso… Je savais pourtant que certains de ses romans étaient des thrillers à suspens, et qu’il était difficile de ne pas vouloir connaître la fin (je lis en ce moment La fille de Brooklyn) ! Et bien effectivement, je suis restée tenue en haleine jusqu’à la fin ! Malgré quelques moments prévisibles, on se surprend à vouloir autant savoir que les deux personnages ce qui a pu arriver à Sean Lorenz ! Au-delà d’une simple chasse aux tableaux, l’auteur nous fait rentrer dans l’intimité du peintre ! 

Le roman est plutôt réaliste, mais la description de la peinture de Sean Lorenz donne l’impression de plonger dans sa peinture, comme si ses toiles étaient assez hypnotiques et fascinantes pour ne pas s’empêcher de vouloir les regarder (par exemple, il y a toute une partie sur les choix de couleurs) ! C’est d’ailleurs sûrement la raison pour laquelle nos deux personnages s’intéressent autant à sa vie et à celle de ses proches ! C’est aussi un bon prétexte pour parler d’art, surtout d’art contemporain, et de s’interroger sur le sujet ! 

S’intéresser à la vie du peintre, mais pas seulement ! À force de vouloir savoir ce qui lui est arrivé, Madeline et Gaspard finissent eux aussi par devoir affronter leurs propres démons. Madeline, qui a envie d’un enfant, est tourmentée par ce qui est arrivé au fils de Sean Lorenz. Gaspard, quant à lui, a des addictions qu’il tente au fur et à mesure des pages de contrôler. De plus, cet écrivain qui recherche pourtant la solitude va finalement s’intéresser au peintre, qu’il ne connaît pourtant absolument pas, et va être guidé par son envie de terminer l’enquête à tout prix. Finalement, on se demande si les deux personnages ne cherchent pas une forme de rédemption à travers les choses qu’ils vont découvrir, afin de pouvoir commencer une nouvelle vie. Le point de vue des deux personnages est donné, ce qui nous permet de rentrer dans leurs pensées et de les cerner. Finalement, les sujets de la paternité et de l’enfance sont ceux qui reviennent le plus, ceux qui touchent le plus les personnages de ce roman. Sean Lorenz qui, avant sa mort, était persuadé que son fils était encore en vie. Sa femme, qui a vu mourir son enfant de ses propres yeux. Qui faut-il croire, qui est fou et qui ne l’est pas ?

Même si je trouve la fin plutôt prévisible, il est intéressant de voir comment les deux personnages en sont arrivés là, ainsi que leurs évolutions personnelles. Bien que certains stéréotypes demeurent, que le début soit lent, et que certaines actions semblent prévisibles voire faciles, le roman réussit à vous donner l’envie de le terminer. Ce n’est pas le roman de l’année mais il se lit facilement, c’est une bonne lecture de vacances !

Et vous, vous en avez pensé quoi ? N’hésitez pas à me faire partager vos sentiments dans les commentaires 🙂

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s