Quand Françoise Dargent nous présente la jeune Agathe Christie

19427702_10209709745324315_1980827902_n

* Le Speech *

Inspirée par l’autobiographie de la Reine du Crime, publié à titre posthume, Françoise Dargent nous permet de découvrir la jeunesse de cette écrivaine anglaise qui créera les mythiques Hercule Poirot et Miss Marple.

Agatha Miller naît en 1890 à Torquay, elle est élevée dans l’usage mais ses parents, profondément bienveillants, lui octroient quelques libertés. Sa sœur aînée, Madge, s’impose comme un modèle pour Agatha, elle a parcouru le monde, étudié en Amérique et écrit des nouvelles pour Vanity Fair. L’adolescente elle, se languit de voyages et de découvertes. Elle se passionne pour l’Égypte, rêve de devenir chanteuse et se plonge dans des romans exotiques, le tout en gardant un œil sur les dernières aventures de Sherlock Holmes. Par les mots de Françoise Dargent, Agatha se fait attendrissante, rêveuse et curieuse, tant de qualités qui prédisent la carrière future de la jeune fille. Mais, plus qu’une sorte de biographie romancée, ce roman porte sur une période cruciale en Angleterre, celle d’un renouveau marqué par le passage au 20ème siècle. La place de la femme évolue, les adolescents se rebellent contre les règles de « savoir-vivre » qui brident leur liberté et les grandes villes deviennent le théâtre de nouvelles modes considérées, à l’époque, comme décadentes (en effet les robes raccourcis des jeunes femmes laissent apparaître leurs chevilles!). La romancière Agatha Christie devient le personnage idéal pour traduire au lecteur cette société en pleine mutation, et ce choix de point de vue est expliqué par Françoise Dargent elle-même dans la Postface :

« Je voulais aussi évoquer la vie d’une jeune bourgeoise au début du XXe siècle, à la Belle Époque. Sa mère avait connu la reine Victoria et l’Angleterre était encore imprégnée de son héritage. Les filles devaient rester à leur place mais, au même moment, certaines Anglaises décidaient d’être suffragettes pour revendiquer leurs droits. Agatha était trop jeune pour y prendre part, certainement trop corsetée par son éducation, mais elle était à un âge où l’on est perméable à ce qui se passe dans la société. Même si elle ne l’évoque pas directement, je ne peux croire qu’elle n’ait pas été touchée par ces frémissements. Elle vivait un temps où tout pouvait paraître fou : tout changeait, tout allait plus vite. Les premières automobiles roulaient dans un vacarme terrible, les premiers avions tentaient de s’envoler et les plages, à Torquay, devenaient mixtes. »

* Anecdotes du jour, Bonjour ! *

Des plages mixtes ? Et oui ! Françoise Dargent nous apprend aussi que la baignade demandait aux femmes une organisation chronométrée ! À l’entrée de la plage se trouvait de nombreuses roulottes dans lesquelles ces dames devaient enfiler leurs « costumes de bain ». Avec les robes de l’époque, on imagine déjà le déshabillage compliqué, mais ajoutez à cela qu’au même moment des hommes tiraient les roulottes jusqu’au rivage, histoire que les dames et demoiselles ainsi dénudées, n’aient pas à s’exposer plus de temps qu’il n’en faut aux regards indiscrets. Elle pouvaient alors entrer directement dans l’eau. La baignade finie, elles hélaient les tireurs de roulottes et effectuaient le processus en sens inverse, c’est ce qu’on appelle le sens pratique version début 20ème siècle !

Maillot de bain d'une autre époque
Pour avoir une petite idée des Costumes de bain de l’époque, c’était ça !

Au final ce roman est un bonheur d’anecdotes en tout genre sur les pratiques de l’époque. Le lecteur suit Agatha dans sa petite ville du Devon mais aussi dans de nombreuses pensions en France pour avoir enfin droit au récit d’un merveilleux séjour en Égypte. Vous l’aurez compris, bien plus qu’une biographie centrée sur une auteure mythique, ce roman se concentre sur tout ce qui as fait de la jeune Agatha Miller, la Reine du Crime que nous connaissons tous !

Agatha, dear Agatha

* On oublie pas les Bonus ! *

Hey ! Pour approfondir cette lecture, nous vous proposons ces quelques références :

Une Autobiographie, Agatha Christie, 1977

– Le film Les Suffragettes réalisé par Sarah Gavron en 2016

– L’autobiographie d’Emmeline Pankhurst : Suffragette, Genèse d’une militante (livre qui a inspiré le film cité précédemment)

– Les très nombreux romans d’Agatha Christie, avec la liste complète juste  !

– Le roman de Brigitte Kernel : Agatha Christie, le Chapitre Disparu, 2016

– Pour en savoir plus sur l’Histoire du Royaume-Uni depuis le début du 20ème siècle, cliquez ici !

Une nouvelle fois, nous vous invitons à nous partager votre avis si vous avez lu ce roman, à nous donner des informations qui pourraient compléter cet article et à nous corriger si besoin est (le tout avec la bienveillance du monde des bisounours).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s