Feud: What ever happened to Joan Crawford ?

Plus besoin de présenter Ryan Murphy aux sériephiles : en dix ans, le producteur a mis sur pied des séries ambitieuses et diverses. Nip-Tuck ? Glee ? American Horror Story ? C’est son œuvre bien quel les trois abordent des genres totalement différents. Son autre tour de force est de faire revenir au sommet des actrices has-been comme Kathy Bates, Angela Bassett ou Jessica Lange en leur faisant souvent jouer des rôles en mise en abyme. Cette dernière est d’ailleurs l’actrice principale de la première saison de Feud. Dans cette série – anthologie (qui aborde les rivalités culturelles – la saison 2 sera consacré au Prince Charles et Lady Di), elle interprète la mythique Joan Crawford. En 1961, la star du Roman de Mildred Peace est au plus bas et plus personne ne veut d’elle. Cependant, elle tombe sur un petit roman, Qu’est-il arrivé à Baby Jane, et compte en faire un film d’horreur, dans la veine du succès de Psychose. Pour le rôle secondaire, elle veut Bette Davis, autre star dans un même cas de traversée du désert. Pour les deux, c’est une occasion d’éventuellement revenir sur le devant de la scène, mais c’est aussi un affrontement : en coulisses, les deux stars se détestent et le boulot du réalisateur Robert Aldrich (joué par Alfred Molina) est de gérer les caprices des deux stars plutôt que de mener à bien le tournage du film…

c4ko7xxwcami7c2

Cette rivalité, surtout alimentée par le fantasme des tabloïds, Ryan Murphy en tire une excellente série, portée par un véritable sens du détail et de très bon acteurs qui se glissent parfaitement dans la peau des acteurs de l’époque : Susan Sarandon, notamment, est stupéfiante de le rôle de la froide Bette Davis. Le plaisir de ces huit épisodes tient surtout dans ce décorum 60’s visuellement classieux et le charme de toute une époque. La volonté d’en faire une saison mi-fiction/mi-documentaire nous permet d’entrer le plus dans l’Histoire. Le tout culmine dans un épisode génialissime où la cérémonie des Oscars 1963 est reconstitué avec une grande minutie et un certain suspense bien que l’on connaisse les vainqueurs. Évitant astucieusement le piège de la série qui raconterait chronologiquement les faits et en name-droppant les grands acteurs, films et réalisateurs de l’époque.

« Ce n’est pas une histoire de haine, mais de souffrances », résume l’actrice Olivia de Havilland (incarnée par Catherine Zeta-Jones). Car au-delà de cette rivalité, Feud est le portrait de deux femmes à la fois détestables et admirables. Comme les héroïnes d’Eve (dans lequel joue Bette Davis) et de Sunset Boulveard, ce sont deux anciennes gloires qui s’accrochent à un joli passif pour ne pas être confronté à la dure réalité (qui est celle où elle sont has-been et remplacé par de nouvelles pin-ups comme Marilyn Monroe ou Audrey Hepburn). En cela, les prestations de Susan Sarandon et Jessica Lange (dans le même cas que les actrices qu’elles interprètent) nous font vivre émotionnellement les fêlures de ces stars confrontés à une réalité qu’elles ne veulent pas accepter. A son habitude, Murphy a su parfaitement équilibrer son show avec des portraits tragi-comiques mélangeant ainsi humour et cruauté au sein d’une même scène… En reprenant plan par plan des séquences du film tournés, Feud nous montre que la rivalité entre les deux actrices s’est immiscé à l’écran (dans une scène, c’est vraiment Davis qui donne des coups de pied à Crawford).

feud-bette-and-joan-cast-whos-playing-who-cfmp-lead

En découvrant ainsi cette série, et par conséquent le cruel film Qu’est-il arrivé à Baby Jane qui en résulte, on découvre ainsi une version romancée d’un des plus grands mythes du cinéma des années 60. Cette première saison est donc une véritable réussite qui se doit d’être vue (seulement 8 épisodes, mais malheureusement passé inaperçu) pour admirer encore une fois le talent de Ryan Murphy avec un très bon casting, une reconstitution minutieuse et un final touchant comme il les affectionne. Nul doute qu’après avoir visionné la série, vous aurez envie de voir cette petite série B devenue culte répondant au doux nom de Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s