Journal d’une Sorcière, ou comment vivre quand on est une sorcière au 17ème siècle

14877888_10210355668349463_1692303416_n

Auteur : Celia Rees

Date de parution : avril 2002

Edition (sur la photo) : France Loisirs, sinon il est édité chez Seuil

Nombre de pages (dans mon édition) : 251 pages

Voici une petite critique à chaud de ma dernière lecture : Journal d’une sorcière. Alors comment vous dire que… ce livre est tout simplement génial ! Tout d’abord il m’est un peu tombé dessus, parce que je l’ai sorti de ma Bookjare (petit pot dans lequel je mets les titres de tous mes futurs livres à lire), parce qu’il traînait depuis super longtemps dans ma PAL (PAL = Pile à Lire, oui aujourd’hui on apprend de nouveaux mots, ça va être fun !) Et quand je dis qu’il y était depuis longtemps ça veut VRAIMENT dire longtemps… environ 9-10 ans (OUI je suis vieille et OUI je suis ce genre de fille qui a 200 bouquins à lire chez elle, mais qui en rachète tous les mois…) Bref, tout ça pour vous dire que si vous êtes comme moi, faites-vous une Bookjare, ça vous fera redécouvrir votre bibliothèque et ça vous permettra de tomber sur de belles surprises qui, sans cela, seraient certainement restées à l’abandon sur vos étagères poussiéreuses ! Bon j’arrête avec mes phrases à rallonge et je rentre dans le vif du sujet !

Quand j’ai ouvert ce livre je m’attendais à trouver un roman jeunesse, assez bateau, sur une adolescente avec des pouvoirs magiques, qui nous raconterait sa vie à travers son journal alors qu’en fait… Bon ok c’est un peu ça, tout en étant totalement différent ! Tout d’abord le récit se passe en 1659, alors je ne sais pas si « chasse aux sorcières » et « Salem » vous rappellent des choses, mais on peut dire que ce n’était pas vraiment la bonne époque pour montrer à tout le monde qu’on a des pouvoirs magiques et que notre meilleur ami est un chat noir mais bon… Tout commence quand Mary, 14 ans, voit sa grand-mère se faire brûler vive pour sorcellerie. Dès lors, rester lui est impossible, elle doit fuir loin, très loin, et va alors se joindre à un groupe de pèlerins en partance pour Le Nouveau Monde ! Le journal de Mary va donc nous retracer tout son voyage, son épopée, vers ce nouveau continent qui semble remplit de richesses infinies. De la traversée en bateau qui a des allures d’enfer, à l’installation sur le nouveau continent, on est vraiment dans du roman historique ! Loin de nous parler des pouvoirs de Mary (c’est une sorcière certes, elle a certains dons, mais nous n’en saurons jamais plus), c’est la nouvelle terre qu’elle nous décrit de façon plutôt impressionnante, il faut le reconnaître. Loin du livre pour adolescents, simpliste, et bon enfant, ce que j’ai lu pendant 250 page m’a fait frissonner, m’a rendue triste, m’a émue. On se sent vraiment transporté dans le passé, comme si on était à la place de cette adolescente orpheline.

J’ai vraiment perçu ce livre comme une critique (parfaitement fondée) de ces premiers colons, qui sont arrivés sur une terre déjà occupée, mais n’en ont rien eu à faire ! L’auteur nous décrit les agissements de tous ces pèlerins, soi-disant guidés par Dieu, qui se sentaient tellement supérieur à ces « Peaux rouges », qu’ils n’ont eu aucun scrupule à exterminer ! Tout ce qui peut être fait au nom de la religion n’a vraiment aucune limite ! Pour eux, ils sont les bons chrétiens, et très peu sont ceux qui parviennent (comme Mary), à se rendre compte que ces étrangers sont sans doute bien meilleurs qu’eux, et surtout bien plus humains ! Cette haine de l’étranger est parfaitement bien décrite ! On voit aussi à quel point leurs croyances pouvaient les pousser à la folie, comme cette ignoble chasse aux sorcières qui a duré des années !

En résumé, foncez !! Amateur de livres jeunesse ou non, si vous souhaitez une bonne reconstitution de la traversée de l’Atlantique au 17ème, celle-ci est vraiment très juste ! L’auteur a même fait un site internet (an anglais, mais vraiment très compréhensible), pour nous faire part de ses recherches sur l’époque, de ce qui l’a poussée à écrire ce livre etc. Une très belle histoire qui se dévore ! Par contre je vous préviens, il y a un second tome (que j’espère lire très vite) !!!

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire  ❤

Le lien du site (pour les petits curieux) : http://www.witchchild.com/mill.html

Lucie Pommet

Publicités

Une réflexion sur “Journal d’une Sorcière, ou comment vivre quand on est une sorcière au 17ème siècle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s